Aller au contenu
Chargement Évènements

La répression des infractions « Covid » à Bruxelles

Entre sanctions administratives communales et transaction pénale

Diletta Tatti (GREPEC, Université Saint-Louis - Bruxelles)

Les infractions « Covid » adoptées à partir du mois de mars 2020 se caractérisent tant par leur impact sans précédent sur la jouissance de l’espace public, que par les nouvelles normes qu’elles imposent au sein de l’espace privé. L’objet de la présentation est de faire un retour critique sur les pratiques qui ont guidé la répression de ces infractions durant près de deux ans en Région bruxelloise. À partir de l’analyse de données empiriques, tant quantitatives que qualitatives, il s’agit de questionner la mise en place et les effets d’un système de sanctions inédit.

La présentation s’inscrit dans le cadre d’une recherche PER-FNRS menée à l’Université Saint-Louis Bruxelles, intitulée « La répression des « infractions Covid »: administratisation de la justice pénale et respect des droits fondamentaux », sous la direction de la professeure Christine Guillain et en collaboration avec l’INCC (Institut National de Criminalistique et de Criminologie), en la personne d’Alexia Jonckheere (cheffe de travaux).

Programme
12h00 - sandwiches ; 12h30 - exposé ; 13h30 - discussion et débat
Intervenant·e·s
Lieu
Université Saint-Louis - Bruxelles (P61 - suivre le flèchage)
43, boulevard du Jardin botanique - 1000 Bruxelles
Ouvrir dans Google maps

Séance organisée avec le concours du

Groupe de recherche en matière pénale et criminelle (GREPEC)

Groupe de recherche en matière pénale et criminelle (GREPEC) logo