Aller au contenu

Occupations temporaires

Actualités et perspectives

Téléchargez les publications de cet événement.

  • L’occupation temporaire à la croisée des chemins en 2020 Nicolas Bernard (Université Saint-Louis - Bruxelles)

    présentation

  • Des normes spécifiques pour les occupations de logement ? Sophie Grégoire (DIRL)

    résumé

    présentation

  • Quelles balises de sécurité et de prévention de l’incendie ? Colonel Pierre Menu (SIAMU)

    résumé

    présentation

  • Quels critères pour des logements innovants ? Vincent Wattier (Réseau brabançon pour le droit au logement)

    présentation

  • Quelles propositions urbanistiques et territoriales ? Emmanuelle Jouniaux (Urban Brussels) et Jade Kawan (perspective.brussels)

    présentation

  • L’évolution de la politique régionale de lutte contre le vide Fabien Champigny (Cellule régionale des logements inoccupés)

    présentation

  • La reconnaissance progressive des conventions d’occupation Alexis Deswaef (Quartier des libertés)

    résumé

  • Quelles priorités/préoccupations pour les occupants ? Sean Wanschoor (recherche POTA, FéBUL)

    résumé

    présentation

  • Le droit de propriété vide versus le droit au logement ? Werner Van Mieghem (RBDH)

    résumé

    présentation

  • Un observatoire des occupations… Victor Brevière (FéBUL)

    résumé

    présentation

  • Sécuriser le bâti et dynamiser le quartier, l’expérience du Bempt Pierre Genot (Foyer du Sud)

    résumé

    présentation

  • Accueillir une mixité de publics Cédric Strebelle (Service prévention, Commune d’Ixelles)

    résumé

  • Se loger et créer des mécanismes d’émancipation sociale Steven Guermeur (Woningen123Logements)

    résumé

    présentation

  • Le recours à l’occupation dans des biens publics Brigitte Maréchal (Régie foncière de Bruxelles-Ville)

    résumé

    présentation

  • Vers la systématisation du recours à l’occupation à finalité sociale Véronique Gérard (Agence Occupations Temporaires, FéBUL)

    résumé

    présentation

  • Le vide avant et après le projet, l’expérience du Gésù Emmanuelle Rabouin (ULM)

    résumé

    présentation

  • Participer à un appel à projet, l’expérience du tri postal Dimitri Berliner (Communa)

    résumé

    présentation

Les occupations temporaires fleurissent à Bruxelles actuellement, encadrées généralement par une convention du même nom. Le concept s’est affranchi depuis longtemps de la figure du squat, au point de devenir progressivement un instrument institutionnel visant à donner une utilisation à un bien inoccupé dans l’attente de sa rénovation ou de sa réaffectation. Or, ces occupations soulèvent un grand nombre de questions tant juridiques (quelles normes respecter ? avec quelle autorisation urbanistique ?), que sociologiques (comment monter un projet et forger un collectif ?), éthiques (faut-il favoriser tous les types d’occupation ?), politiques, etc. De la réponse donnée à ces questions dépend le bon développement du phénomène des occupations temporaires arrivé en 2020 à la croisée des chemins.