Aller au contenu

Le logement à Bruxelles : entre héritage et perspectives

Trente ans de politique de l'habitat pour quel avenir ?

Pol Zimmer (ancien directeur de la Direction Études et Qualité de la SLRB),

Téléchargez les publications de cet événement.

Visionnez les vidéos de cet événement.

Dès la création de la Région de Bruxelles-Capitale, en 1989, la politique de l’habitat a été au centre des préoccupations de la classe politique et de la société civile. La première déclaration politique se fixait deux objectifs prioritaires qui sont restés récurrents : garantir à tous l’exercice du droit à un logement décent et maintenir, ou fixer, une population dont les revenus puissent participer au financement de la Région. Trente ans après, force est de constater que ces deux objectifs ne sont pas atteints mais la situation bruxelloise a elle aussi fortement évolué : une ville en croissance démographique mais qui s’appauvrit et qui voit toujours sa classe moyenne émigrer, des prix du logement en augmentation continue, la métropolisation de la Ville-Région et la succession des réformes de l’État.

Pourtant, la Région bruxelloise a fait preuve d’une activité législative continue et d’une grande inventivité mais qui compensent difficilement le fait que, confinée géographiquement et institutionnellement, elle est privée d’une ressource de développement essentielle : l’extension territoriale et l’élargissement de ses capacités foncières. Héritière d’une déjà longue histoire des politiques du logement en Belgique, la Région de Bruxelles-Capitale doit oser des choix pour mieux rencontrer ses objectifs : reconstruire la ville sur la ville, garantir des politiques plus opérationnelles et plus équitables, garder une base taxable suffisante et mieux gérer les moyens financiers affectés. Les voies sont étroites mais elles existent. Elles supposent des choix politiques pertinents, fondés sur la jeune histoire de la Région et sur les perspectives propres de son territoire urbain.

 

Voir notamment le livre que Marie-Laurence De Keersmaecker et Pol Zimmer ont écrit « Le logement à Bruxelles entre héritage et perspective ».