Novembre 2019

25 Novembre 2019Début : 12:00 - Fin : 14:00(48) Bruxelles: een stad, een gewest én een gemeenschap - Een gedachtenexperiment voor Brussel: vers une intégration des communes, des communautés et de la Région (Intervention bilingue)

FR

L'architecture institutionnelle de Bruxelles se présente comme un enchevêtrement complexe dans lequel il est souvent malaisé d’identifier qui est responsable pour chaque matière. Cette complexité peut entraver la réalisation de politiques volontaristes et cohérentes. Dans le cadre du projet interuniversitaire « Quelle Constitution après 2019? », Johan Lievens, Youri Mossoux et Karel Reybrouck ont soumis au débat une proposition de réforme visant à simplifier les institutions bruxelloises en renforçant la Région.

Dans le cadre de ce midi de l’IRIB, ils présenteront les deux volets de cette proposition. Dans son premier volet, il est proposé de donner à la Région un rôle central en lui confiant une série de compétences communautaires, à savoir les compétences qui relèvent actuellement de la Commission communautaire commune (soins aux personnes âgées, politique des personnes handicapées, allocations familiales, etc.) et de l’État fédéral (matières biculturelles, réglementation d’éventuelles écoles bilingues, etc.). Dans son second volet, il est proposé de supprimer les communes et de transférer leurs compétences à la Région. Cette dernière disposerait du pouvoir de créer de nouvelles collectivités territoriales dont elle déterminerait souverainement le nombre, la structure et les compétences. Une illustration de ce à quoi pourraient ressembler ces nouvelles collectivités territoriales sera également soumise à la discussion.

NL

De Brusselse institutionele architectuur is een ingewikkeld kluwen waarin het niet steeds eenvoudig is om te bepalen welke overheid bevoegd is. Deze complexiteit staat vaak een coherent beleid in de weg. In het kader van het interuniversitaire project "Welke Grondwet na 2019?" lanceerden de onderzoekers Johan Lievens, Youri Mossoux en Karel Reybrouck hun voorstellen rond de vereenvoudiging van de Brusselse instellingen door een versterking van het Brusselse Hoofdstedelijk Gewest.

In het kader van deze middagsessie van het IRIB presenteren zij hun voorstel, dat twee onderdelen omvat. Vooreerst stellen zij voor om de rol van het Brusselse  Gewest in gemeenschapsaangelegenheden te versterken door de overdracht van de bevoegdheden van de Gemeenschappelijke Gemeenschapscommissie (bejaardenzorg,beleid voor mensen met een beperking, gezinsbijslagen, enz.) en de gemeenschapsbevoegdheden van de federale overheid (bv. de biculturele aangelegenheden en tweetalig onderwijs). Daarnaast stellen zij voor om de 19 gemeenten af te schaffen en de gemeentelijke bevoegdheden over te dragen aan het Brusselse Gewest. Het Gewest krijgt daarbij de bevoegdheid om nieuwe gedecentraliseerde besturen te creëren, waarvan het autonoom het aantal, de structuur en de bevoegdheden kan bepalen. Concluderend wordt geschetst hoe de Brusselse institutionele architectuur er eventueel uit zou kunnen zien na de voorgestelde hervorming.

Programme
12h00 - sandwiches ; 12h30 - exposé ; 13h30 - discussion et débat

Lieu
Université Saint-Louis - Bruxelles (43, boulevard du Jardin botanique, 1000 Bruxelles), salle des examens (suivre le fléchage).

Inscription
Inscription gratuite mais obligatoire via ce formulaire.